jeudi 29 juillet 2010

Cherchez l'erreur (ou pas)

Que pensez-vous du raisonnement présenté sur cette image ? D'après vous, y'a-t-il une erreur et si oui, laquelle ?


7 commentaires:

  1. Le raisonnement est erroné car le plan de relance américain est principalement financé par du déficit, voir par de la création monétaire, la FED achetant moult bon du trésor.
    Sauf à imaginer que tout part en inflation (à court terme, ca reste peu probable), le plan de relance doit bien avoir un effet sur l'économie.
    Cependant, il est vrai que les taxes amoindrissent son efficacité en réduisant le multiplicateur d'investissement.
    Voilà, je vous ai balancé mon cour de macro standard.
    C'est bon, professeur?

    RépondreSupprimer
  2. Ouhlala...

    Je crois que la pire erreur de ce tract est de confondre argent et richesse. Sinon, confusion plein emploi et sous emploi, monde à somme nulle, raisonnement partiel, raisonnement à base d'excédent budgétaire, et j'en oublie.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que le tract est si vague qu'il peut être perçu comme pertinent ou, au contraire, absurde.

    Pour n'aborder que le tract lui même, sans parler du plan de relance américain, le raisonnement ne me semble pas incorrect. Tout dépend de ce que l'on entend par "put money in" et "taking money out".

    Si cela passe par de la taxation et la redistribution des richesses, et si l'on part du principe que la richesse sonnante et trébuchante d'un pays est la quantité et la vitesse de circulation de la monnaie entre ses citoyens, alors l'idée me paraît fiable. Il ne s'agirait alors que d'une réalocation des ressources d'un pays.

    Wis

    RépondreSupprimer
  4. Je mettrais une pièce sur le "taxing it as it passes through" sous entendant que l'argent taxé disparaît de l’économie (en supposant que nous sommes en économie fermée)... en gros, Obama aurait inventé le multiplicateur keynésien inférieur a 1.

    C'est un tract des tea party patriots?

    RépondreSupprimer
  5. Comme toujours, il faut raisonner au niveau micro et non se contenter du niveau macro.
    Quand "on" (le gouvernement) prend de l'argent dans l'économie, il le prend à des endroits précis; et quand il le remet, il le remet à des endroits précis qui peuvent être différents (sinon ça ne serait vraiment pas la peine). Et "taxer au passage", c'est simplement en mettre une partie dans les caisses de l'Etat.

    Donc ça peut "marcher" si on suppose que le gouvernement sait mieux que les autres où l'argent doit être. Ce que bien évidemment les politiques pensent et que les libéraux nient. Quand aux autres gens, chacun a sa propre opinion.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Si le raisonnement consiste à montrer que le plan de relance est, de toutes façons, financé par un prélèvement sur les agents économiques, que ce soit par l'emprunt ou par l'impôt, c'est une évidence. Bien sur, rien ne prouve que les dépenses de l'Etat seront plus pertinentes que ne l'auraient été celles des agents économiques. On peut légitimement penser l'inverse, puisque chacun est a priori plus apte à savoir comment bien dépenser son propre argent, et qu'il y aurait peut-être un peu moins de paperasse dans le processus.
    On pourrait toutefois argumenter que l'investissement de l'Etat peut venir de l'extérieur (de l'étranger en fait) plus facilement que ne le ferait l'investissement privé ?

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  7. "On pourrait toutefois argumenter..."
    Mais ce n'est pas le scénario auquel pense Obamix.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.