mardi 6 avril 2010

Le mythe du néolibéralisme

L'auteur d'Economic Logic est tombé sur une définition du néolibéralisme. Apparemment, le néolibéralisme, ce serait la doctrine suivante :
  • La concurrence totalement dérégulée, la consommation de masse, la croissance illimitée et l'accumulation sans fin de richesses sont ce qu'il y a de mieux pour tout le monde.
  • La propriété privée n'implique aucune responsabilité sociale (si j'ai bien traduit...).
  • La spéculation, la libéralisation et la déréglementation des marchés financiers, la privatisation des services publics et des ressources nationales, l'absence totale d'obstacles aux investissements étrangers et aux importations, la baisse des taxes et la circulation totalement libre des capitaux créera de la richesse pour tous.
  • La responsabilité sociale, la protection des pauvres et des faibles, les syndicats et le lien social doivent être subordonnés à la croissance économique et à l'accumulation du capital.
Réaction de l'auteur du blog : "Ce qui est défini ici est l'anarchie totale, avec aucun rôle pour l'Etat. Je suis incapable d'énumérer ne serait-ce qu'un seul économiste qui serait partisan de ce programme."


Je suis un peu d'accord avec lui. Si c'est ça, être néo-libéral, alors moi je suis anti-libéral !!

Plus sérieusement, je le répète : Arrêtez de cracher sur les économistes néo-libéraux, ça n'existe pas ! (en tout cas, pas dans le monde académique)

Au fait, est-ce qu'on écrit "néo-libéralisme" ou "néolibéralisme" ?


6 commentaires:

  1. On écrit "nez au libéralisme" et surtout pas "né au libéralisme"...

    RépondreSupprimer
  2. Peut-on classer Pascal Salin dans les économistes "académiques" ? Les deux seuls articles que j'ai pu trouver de lui sur Repec sont parus dans "Review of Austrian Economics". L'un des deux (celui sur les cartels), est une vraie blague ! L'autre est un peu plus technique, je ne l'ai que survolé.

    RépondreSupprimer
  3. Celui qui donne ce genre de définition sort d'où? Est-ce que ça existe déjà?

    RépondreSupprimer
  4. Wé Yannick, c'était plus une blague qu'autre chose :) Mais quand même, Salin a été président de l'agreg des universités, si je ne me trompe pas, ce qui semble dénoter une certaine immixtion dans certaines sphères académiques.

    En fait, la question serait plutôt "Peut-on classer Pascal Salin dans les économistes?"...

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, il a écrit un truc qui s'appelle "le néolibéralisme, ça n'existe pas" !

    http://www.quebecoislibre.org/020216-9.htm

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.