mercredi 6 janvier 2010

Les anglo-saxons ont l'air de considérer les soldes comme une curiosité

C'est l'impression que j'ai eu en lisant ça. Après tout, peut-on vraiment leur donner tort ? On peut comprendre qu'il leur semble étrange qu'on interdise aux firmes de vendre pas cher pour pouvoir protéger les vendeurs qui vendent cher.


16 commentaires:

  1. Il faudrait leur présenter Zemmour, que j'ai entendu reprocher à E.Leclerc de ne pas vendre assez cher, ce qui l'obligeait à payer ses employés à coup de pompe dans le cul, et le tout à cause de l'armée industrielle de réserve des immigrés.

    RépondreSupprimer
  2. Je pensais que la justification de la politique c'était, en gros, d'éviter la dispersion de prix et d'assurer une certaine transparence pour que la concurrence puisse jouer. Aussi, les soldes jouent souvent sur les biais cognitifs des gens (par exemple, en suggérant que la réduction est de 50% ce qui fait que les gens aient tendance a acheter plus juste pour ne pas laisser échapper l'opportunité). ça ne vous convainct pas?

    RépondreSupprimer
  3. @citoyen
    C'est possible. On peut toutefois avancer l'argument contraire : l'euphorie des soldes accroît les biais cognitifs et pousse les gens à dépenser des sommes très supérieures à ce qu'ils étaient prêts à mettre en temps normal.

    Là où je ne suis pas convaincu, c'est plutôt au niveau de l'argument standard avancé : la lutte contre la concurrence déloyale.

    RépondreSupprimer
  4. Il serait intéressant de savoir si les quelques "gros" acteurs (grands magasins pour le textile notamment) de chaque marché pourraient effectivement éliminer la concurrence en vendant à perte... ça me paraît peu probable de façon générale, j'ai l'impression que l'offre est suffisamment atomisée et diversifiée pour que la concurrence subsiste... mais ce n'est qu'une impression.

    RépondreSupprimer
  5. Dans le secteur de l'habillement en France, l'indice d'Herfindahl-Hirschman était égal à 151 en 2004 :
    http://www.industrie.gouv.fr/sessi/4pages/219/index.htm

    On considère généralement qu'un indice inférieur à 1000 est signe d'une faible concentration. Aucune firme ne devrait avoir un pouvoir de marché substantiel.

    RépondreSupprimer
  6. Petite rectification : certes l'indice d'Herfindahl est faible, mais l'indice de Lerner est élevé. Il est égal à 0,412 pour la France en moyenne sur la période 1998-2000 (contre un indice moitié moindre pour l'Espagne mais similaire en Italie) :
    http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=REOF_108_0121

    On peut quand même se demander si un indice de Lerner aussi élevé n'est pas le résultat de la règlementation inadaptée qui interdit aux firmes de réduire leurs prix. L'indice mesure l'écart entre le prix et le coût marginal. Cet écart s'interprète comme un pouvoir de marché uniquement si les prix sont fixés librement par les auteurs.

    RépondreSupprimer
  7. je suis peut-etre naif, mais les prix sont libres en france, non?
    donc, un magasin peut baisser ses prix quand il veut, y compris avant les soldes.
    y a t il un contenu reel a la periode des soldes?

    RépondreSupprimer
  8. Les soldes sont extrêmement règlementées. En dehors des dates légales, les commerçants n'ont le droit qu'à deux semaines de soldes dans l'année.

    En dehors de ces périodes définies, les commerçants sont contraints sur les prix qu'ils pratiquent et ne peuvent pas vendre à perte (si je me trompe pas). C'est considéré comme de la concurrence déloyale.

    RépondreSupprimer
  9. Petit hors sujet; En Espagne, une des raisons pour lesquelles nous n'avons pas "AmazonSpain" c'est parce qu'il est interdit de faire des remises sur les livres audessus de 5% :D

    RépondreSupprimer
  10. @Citoyen : ben pareil en France : prix unique du livre. D'ailleurs les libraires, pour "défendre la diversité de l'offre littéraire" (sic), avaient fait condamner Amazon sous prétexte que les frais de port gratuits constituaient une remise déguisée... apparemment ça a été infirmé en appel, puisque les frais de port sont toujours gratuits.

    (PS HS @ Yannick : c'est excessivement irritant de ne pas pouvoir se servir des flèches pour déplacer le curseur dans la fenêtre de commentaires, ni de pouvoir copier/coller... tu penses pouvoir y faire quelque chose ?)

    RépondreSupprimer
  11. le meme anonyme que + haut:

    donc la seule contrainte sur les prix c'est "ne pas vendre a perte"?
    ca ne me parait pas une grosse contrainte!
    proba que pleins de magasins qui font "des soldes" baissent les prix tt en vendant avec un gain.

    RépondreSupprimer
  12. @Vilcoyote : C'est étrange, ça marche correctement chez moi ??

    @Anonyme : Donc dans tous les cas, la contrainte ne sert à rien. Si la contrainte est "saturée" comme on dit en maths, c'est-à-dire qu'elle contraint effectivement les entreprises, alors elle maintient des prix artificiellement élevés pour rien. Si de toutes façons les entreprises auraient vendu au dessus du prix imposé, la contrainte est inutile.

    Encore une fois, je ne connais exactement la loi. Si quelqu'un peut nous éclairer sur les modalités exactes, ce serait super.

    RépondreSupprimer
  13. Quelques éléments de réponse sur www.legifrance.gouv.fr -> Codes en vigueur -> Code du commerce, article L442-2 et suivants, classant la vente à perte comme "pratique restrictive de concurrence".

    (Béh rien à faire chez moi Yannick... peut-être une histoire de profil de commentateur ? Ou alors tu me censures paske je dérange, hein, avoue !!)

    RépondreSupprimer
  14. (Non, non, moi ça m'arrive aussi. Je ne peux pas utiliser les flèches ni faire des copier-coller)

    RépondreSupprimer
  15. Vous m'avez inspiré mon essai pour ma prépa d'anglais. Le lien est sur mon nom.

    RépondreSupprimer
  16. L'argument psychologique paraît séduisant. Il s'agirait d'une sorte "d'illusion monétaire". Néanmoins, je me demande si ce n'est pas justement le fait de concentrer les soldes sur des périodes réduites qui fait que ce phénomène s'enclenche ! Si c'était les soldes toute l'année, ce ne marcherait peut-être pas aussi bien.

    Je commence à comprendre le mécanisme des commentaires : quand je ne suis pas connecté sous mon profil les flèches ne marchent pas ! Dès que je me connecte sur mon compte blogger, ça fonctionne. C'est un vrai mystère...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.