dimanche 13 décembre 2009

Je me suis fait un copain non-économiste

Allez, finalement, pourquoi serai-je le seul à retenir ma testostérone ?

RST, suite à notre discussion un peu animée a décidé de publier un article sur son blog (qui a ensuite été repris ici) pour dénoncer ma prétention intellectuelle à mon intolérance à la contradiction.

Je me suis donc dit que finalement, ce soir, plutôt que d'aller me casser le cul à fouiller le site du NBER pour trouver de nouveaux articles à commenter, je vais faire comme lui : lancer une discussion sans intérêt juste pour satisfaire mon égo.

J'adore la façon dont il se place en victime dans l'histoire. Je serai le méchant économiste prétentieux qui ne tolère pas que quelqu'un vienne remettre en questions mes belles théories. Bien évidemment, j'ai raison puisque j'ai fait des études ! Alors, comment puis-je tolérer les commentaires de quelqu'un qui précise sur son blog "qui va modestement donner son point de vue sur tous ses sujets [l'économie et tout ce qui va avec] que l'on ne veut pas vraiment voir discutés sur la place publique." Donc, je suis le bourreau et lui le libérateur qui va enfin faire revenir à la surface les vraies questions qui sont habituellement censurées dans le débat public.

Donc, observons notre robin des bois en action. Je commentais une étude sur le lien entre la frustration générée par le sport et la violence domestique. D'après cette étude, la défaite de l'équipe favorite accroît les plaintes pour violence conjugale de 8%.

Tout s'éclaire, j'expose encore une théorie fumeuse, non-scientifique qui évince les vraies questions du débat. Et heureusement, notre sauveur intervient :

"C'est de l'humour ?
Et l'influence de la lune sur les violences conjugales, elle a aussi été étudiée par des économistes ?
Vous pensez sérieusement qu'il fallait faire une étude pour arriver à cette conclusion ?
Et maintenant, on fait quoi avec cette étude ?

C'est typiquement le genre de truc qui discrédite le travail des économistes."

Voilà donc la fantastique contradiction que tout le monde attendait. Je suis fait ! Toutes mes théories tombent à plat ! Je pensais jeter de la poudre aux yeux du monde entier et me voici remis à ma place par un honnête citoyen.

Bon, je pense que je n'ai pas besoin d'en rajouter. On aura beau disséquer ce commentaire dans tous les sens, il n'apporte aucune "contradiction" ni aucun point de vue nouveau. Vachement intéressant. Comment suis-je supposé défendre ma position ?

Alors effectivement, si on cherche un peu, on pourrait y voir le début d'un débat sur la façon dont sont utilisées les ressources publiques pour financer la recherche. Faut-il laisser les chercheurs travailler sur ce qu'ils veulent au risque d'assister à la production de travaux qui ne valaient pas ce qu'ils ont coûté à produire ? Sinon, doit-on orienter le travail des chercheurs ? Mais alors qui déciderait quels sont les thèmes prioritaires de recherche ?

Ce débat est passionnant. Quel est l'apport de RST ? Zéro argument (ou à l'extrême limite un début d'idée sur le fait qu'une recherche doit nécessairement avoir une application directe pour un décideur public : "Et maintenant, on fait quoi avec cette étude ?", mais peut-on vraiment appeler ça un argument), une opinion toute faite à peine implicite : les économistes ne servent à rien, et au passage un ton insultant que seul son auteur peine à voir, ainsi qu'une prétention intellectuelle en acier forgé (j'entends par là que RST semble particulièrement sûr de lui, exactement ce dont il accuse les économistes).

Donc je réaffirme ma position. Si vous souhaitez apporter la contradiction, vous êtes les bienvenus. Il est souhaitable que vous fassiez un minimum d'efforts pour argumenter (sinon, je vais avoir du mal à comprendre votre position), ceci allant de pair avec l'absence d'opinion toute faire (c'est la même chose, sauf que les auteurs d'opinions toutes faites sont généralement très sûrs d'eux-mêmes, ce qui est particulièrement irritant et, n'oubliez pas, c'est aussi ce que dénonçait RST). Par dessus tout, un ton insultant, méprisant ou condescendant vous attirera mon mépris.

En fait, c'est vrai que ça fait du bien. En tout cas, s'acharner sur les gens est beaucoup moins fatigant que de lire des articles de recherche. Je pense que je commence à comprendre RST.

Hier soir, une amie m'a dit "J'aime bien quand il y a des polémiques sur ton blog !". Tu es servie :-)


9 commentaires:

  1. C'est la faute du sous-titre du blog : "Suivez l'actualité de la recherche en économie même si vous n'y connaissez rien !".

    Il me semble qu'Econoclaste a eu le même genre de polémiques il y a quelque temps ...

    Je cite leur bétisier : "Je ne suis pas un économiste. J'ignore par exemple le théoreme HOS, et je n'ai pas envie de m'y plonger. Cependant on peut toujours prendre position sur les sujets économiques. Ce n'est pas réservé a une minorité d'experts. En fin de compte, il s'agit de nos vies.
    Lu sur fr.soc.economie
    Je ne comprends rien à la génétique, je ne compte surtout pas m'y intéresser un minimum, mais je peux toujours prendre position sur les OGM. La démocratie selon Garp..."

    RépondreSupprimer
  2. je crois que vous confondez deux choses, ce qui est au fond typique de la position du vulgarisateur, qui sont la discipline en tant que telle, la façon dont elle compose les données, les analyse et en rend compte, et le réel dont entend traiter cette discipline, réel qui la déborde largement. ce sont bien deux choses différentes ; sans doute vous placez-vous au point de passage, mais si les vulgarisateurs ont tendance à se mettre à genoux devant les "experts" (mais les scientifiques n'en sont pas, ce sont des chercheurs, pas des experts !), ils ont tout autant tendance à dénigrer l'autre côté, le réel et ses gens qui sont chacun inscrits dans des domaines très différents.

    RépondreSupprimer
  3. éconoclaste-stéphane13 décembre 2009 à 23:37

    Yannick,
    Ne prend plus jamais autant de temps pour discuter des propos de RST. Surveille d'éventuels dénigrements comme celui-ci et corrige. Et ne fais pas gaffe aux commentaires sur Marianne. Welcome to the jungle...

    RépondreSupprimer
  4. Perdu !
    Il ne faut jamais réagir à ce genre de chose.

    RépondreSupprimer
  5. Pour compléter le débat des chercheurs ont bien fait le lien entre la pleine lune et les violences:
    http://www.theaustralian.com.au/news/nation/study-links-full-moon-to-violent-transformation/story-e6frg6nf-1225809982910

    C'est publié dans un journal médical.

    RépondreSupprimer
  6. De toute façon ce mec est simplement un gros con, vous avez déjà gaspillé trop de votre énergie et de votre temps à lui répondre. Plus fondamentalement, ce genre de querelles de personnes très sincèrement on s'en fout. Nous on vient ici pour y lire du fond, de la vulgarisation de papiers audacieux, pas des conflits de personnes inintéressants (car une fois de plus, l'autre est un parfait gros con, et aucun débat d'aucune sorte ne pourra émerger avec lui, même si je comprends tout à fait votre envie de vous défendre avant de refermer définitivement l'inutile "parenthèse").

    Et puis, en tant que supporter acharné (dans le sens de passionné) d'une équipe de foot qui perd toujours à domicile (ou presque), outre le fait qu'il m'arrive assez souvent d'entendre (car je ne leur réponds pas) dans le stade des cons qui prétendent tout savoir du football alors qu'ils n'ont probablement même pas assez d'intelligence pour réussir à taper dans un ballon, sachez que grâce à ce papier je ne verrais plus jamais mes voisins de travée insultant arbitres et joueurs adverses de la même façon...

    RépondreSupprimer
  7. Je suis effectivement servie ... :)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne sais si l'autre est un parfait gros con ou pas, mais je crois qu'il est à peu près certain qu'il ne considère pas que l'intelligence consiste à savoir taper dans un ballon...

    RépondreSupprimer
  9. Le commentaire de RST était typiquement le genre de commentaire qui n'a aucun intérêt.
    Continuez Yannick s'il vous plait, l'article en question comme votre blog est de qualité !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.