samedi 15 août 2009

La légende de l'expérience Hawthorne

J'ai un peu démoli Steven Levitt dans mon dernier post, et je vais le réhabiliter aujourd'hui. Il vient d'écrire un papier en collaboration avec John List sur la question de l'effet Hawthorne. L'effet Hawthorne fut découvert par accident en 1924, lorsqu'une équipe de chercheurs a conduit une expérience dans l'usine Hawthorne de la Western Electric dans l'Illinois afin de déterminer l'impact de la luminosité sur la productivité des travailleurs.

Voici la description qu'en font Blalock et Blalock Jr en 1982 (je traduis directement) :

"A la grande surprise des chercheurs, chaque fois qu'on altérait la luminosité, la productivité des travailleurs augmentait.[...] En guise de test final, les chercheurs ont rétabli le faible niveau de luminosité qui prévalait avant le début de l'expérience[...] et la productivité a encore augmenté."
Comme le font remarquer Levitt et List, "cette expérience est souvent considérée comme faisant partie des expériences les plus influentes en sciences sociales, donnant naissance à une nouvelle discipline, la psychologie industrielle."

On a longtemps pensé que les données de l'expérience originale avaient été détruites ou perdues. Mais nos deux compères les ont retrouvées ! Et là, effondrement du mythe : impossible de retrouver l'effet Hawthorne tel qu'il est décrit !!!

Après une analyse statistique détaillée, les auteurs concluent :
"Ironiquement, après analyse attentive, on ne retrouve pas de preuve tangible de la présence de l'effet Hawthorne que l'on attribue à ces données."
au sens où les changements expérimentaux ne conduisent pas systématiquement à un accroissement de la productivité. Mais ça ne s'arrête quand même pas là :

"Nous proposons et testons une nouvelle manifestation de l'effet Hawthorne : est-ce que les individus réagissent différemment aux variations naturelles de lumière et aux variations de lumière induites par l'expérience. On trouve des preuves assez fragiles que les travailleurs réagissent de manière plus prononcée aux manipulations expérimentales qu'aux fluctuations naturelles de la luminosité. Ceci combiné avec le fait qu'on trouve quelques éléments qui vont dans la sens d'une plus grande productivité lorsqu'une expérience a lieu représente le maximum qu'on puisse tirer des données originales de l'expérience Hawthorne."

Je me demande si ce sont les chercheurs qui ont réalisé l'expérience originale qui ont exagéré les conclusions ou si le « mythe » a été déformé au fur et à mesure du temps. Ceci dit, ce réexamen critique des données ne remet pas en cause l'importance et les apports du courant de recherche qui est né à la suite de l'expérience. Il s'agit plutôt d'une anecdote croustillante sur le décalage entre le mythe et la réalité que vous n'aurez, cher lecteur, aucun mal à replacer dans une discussion de salon (ou si vous êtes étudiant, à raconter devant toute la classe pour déstabiliser le prof qui vient de déballer toute la légende en la faisant passer pour vraie :-).

ref :

Was there Really a Hawthorne Effect in the Hawthrone Plant ? An Analysis of the Original Illumination Experiments
Steven D. Levitt
John A. List
NBER Working Paper 15016
http://www.nber.org/papers/w15016


3 commentaires:

  1. Dans mes vagues souvenirs des cours d'éco, il était question d'une expérience dans une manifacture textile américaine où l'on mesurait aussi les effets de la luminosité sur la productivité.
    La conclusion de l'expérience (dont je ne me rappelle malheureusement plus le détail) était que la productivité augmentait parce que les travailleurs se sentaient valorisés par le fait que pour l'expérience on s'était interessé à eux, leur travail et les conditions dans lequel ils le menaient.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, c'est ça. Mais la légende a dépasse la réalité !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les économistes et leur merveilleuse tendance à désenchanter le monde!

    Pour compléter le billet voici un article que Gizmo avait mis en lien sur son blog il y a quelques temps de ça et qui remet en cause "l'importance et les apports du courant de recherche qui est né de cette expérience" (et de celle de Taylor au passage): http://pareto.uab.es/fsancho/The%20Management%20Myth.pdf

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.