samedi 20 juin 2009

La perspective d'un second mandat réduit-elle le risque de corruption ?

D'après une étude sur données brésiliennes, oui !

Je me contenterai de reproduire puis traduire l'abstract :

"Political institutions can affect corruption. We use audit reports from an anti-corruption program in Brazil to construct new measures of political corruption in local governments and test whether electoral accountability affects the corruption practices of incumbent politicians. We find significantly less corruption in municipalities where mayors can get reelected. Mayors with re-election incentives misappropriate 27 percent fewer resources than mayors without re-election incentives. These effects are more pronounced among municipalities with less access to information and where the likelihood of judicial punishment is lower. Overall our findings suggest that electoral rules that enhance political accountability play a crucial role in constraining politician's corrupt behavior. "

Voici une tentative de traduction un peu approximative :

"Les institutions politiques peuvent affecter la corruption. Nous utilisons des rapports d'audit issus d'un programme de lutte contre la corruption au Brésil pour élaborer de nouveaux indicateurs de la corruption dans les instances politiques locales. Nous testons si le fait de devoir rendre des comptes aux électeurs a un impact sur la prévalence de la corruption dans les pratiques des hommes politiques en poste. Nous décelons significativement moins de corruption dans les municipalités où les maires peuvent être réélus. Les maires qui sont incités à essayer de se faire réélire détournent 27% de fonds en moins que les maires qui ne peuvent pas faire d'autre mandat. Ces effets sont plus importants dans les municipalités avec un accès plus difficile à l'information et dans celles où la probabilité d'une sanction juridique est plus faible. Globalement, nos estimations suggèrent que les règles électorales qui accroissent la responsabilité politique jouent un rôle crucial pour limiter l'importance de la corruption dans les comportements des politiciens."

ref :

Electoral accountability and corruption:
evidence from the audits of local governments
Claudio Ferraz
Frederico Finan
Working Paper 14937
http://www.nber.org/papers/w14937


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.