lundi 25 mai 2009

Qu'est-ce que l'effet Ricardo–Viner–Harrod–Balassa–Samuelson–Penn–Bhagwati ?

Appelé plus communément effet Balassa-Samuelson. L'article de la wikipedia explique très bien de quoi il s'agit.

La question est : pourquoi le big mac est-il plus cher dans un pays riche que dans un pays pauvre alors qu'il s'agit du même sandwich ?

La théorie la plus basique du commerce international nous dit que lorsque les frontières s'ouvrent et que les pays échangent, les prix des biens tendent à s'uniformiser (aux coûts de transport près). Néanmoins, on observe qu'un Big Mac ou une coupe de cheveux n'a pas le même prix dans différents pays bien qu'étant de qualité comparable.

L'explication est la suivante. Les biens peuvent se ranger, pour simplifier, en deux catégories : les biens échangeables (E) et les biens non-échangeables (N). On va supposer que pour les biens non-échangeables (par exemple les services), la productivité n'est pas très différente d'un pays à l'autre. Tandis que pour les biens échangeables, on observe des différences nettement plus marquées.

Dans le secteur E, lorsque la productivité est plus élevée dans un pays A que dans un pays B, les salaires sont également plus élevés pour les travailleurs de ce secteur. Oui mais voilà, s'il est tellement plus rémunérateur de bosser dans le secteur E, quel intérêt y a-t-il à bosser dans le secteur des biens N ? Si le secteur N veut continuer à trouver de la main d'oeuvre, il va devoir accroître les salaires. Comme la productivité dans le secteur N n'a pas bougé, les hausses de salaire sont répercutées dans le prix de vente.

Conclusion : même si dans les deux pays, la productivité est la même dans le secteur N, les prix seront plus élevés dans le pays ayant la plus forte productivité dans le secteur E.

Alexandre Delaigue résume bien cette idée à travers le problème de la rémunération des médecins, des avocats, des dirigeants d'entreprise et de toutes les professions dont la productivité stagne au fil du temps.

Est-ce que les études économétriques vont dans le sens de cette théorie ? Oui, nous disent Tica et Družić.

ref :

Paul Samuelson (1964), "Theoretical Notes on Trade Problems", Review of Economics and Statistics, volume 23

Balassa, B. (1964),"The Purchasing Power Parity Doctrine: A Reappraisal", Journal of Political Economy, vol. 72, December, pp. 584–596

Josip Tica & Ivo Družić, 2006. "The Harrod-Balassa-Samuelson Effect: A Survey of Empirical Evidence," EFZG Working Papers Series 0607, Faculty of Economics and Business, University of Zagreb.



2 commentaires:

  1. Merci bien pour la référence de Tica et Druzic! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,je suis en terminale économique et sociale. Voilà c'est une question sur mon cours. Nous étudions les conséquences du libre échange (notamment avec les pays en développement) et ayant bien compris la DIT et la spécialisation en fonction des dotations de facteurs (HOS)quelque chose me pose pourtant problème; dans mon cours il est écrit que Samuelson pense que les échanges internationaux aboutissent à une uniformisation des facteurs de production or je viens de découvrir la théorie de Balassa Samuelson donc je ne comprends pas quelle est l'opinion de Samuelson ? Est-ce un ajout à sa thèse ?
    De plus je voudrais savoir si je peux ranger cette thèse "Balassa Samuelson" dans les arguments favorables au protectionisme, ou du moins, défavorable au libre échange ?
    Dernière questions: puis-je faire un rapprochement entre Balassa Samuelson et la thèse d'Emmanuel sur "l'échange inégal"?
    Merci.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.